Pièges à éviter avec un rachat de prêt immobilier


Le marché de l'immobilier est un marché fluctuant en raison de la variation des taux de crédit ainsi que celle de la valeur des biens. Il peut parfois être intéressant d'un point de vue financier de faire racheter son crédit, soit par une banque, soit par un organisme financier. Il faut toutefois se montrer très vigilant pour ne pas que cette opération finisse par coûter plus d'argent qu'elle n'en permet d'économiser.

Bien calculer les frais engendrés lors du rachat de prêt immobilier

Rachat de crédit

Le rachat de prêt immobilier, s'il peut s'avérer intéressant, ne se réalise pas sans frais. Il faut d'abord compter les frais de dossier inhérents à toute nouvelle création. Ces frais varient selon les banques. Il est ensuite important de calculer à long terme le poids des mensualités. Baisser celles ci peut donner l'impression de respirer mais aussi considérablement augmenter le coût total du rachat. Enfin, ne pas négliger les frais de remboursement anticipé, là encore variables selon les banques, à moins d'avoir négocié auparavant la suppression de ces frais. Dans le cas où l'on fait appel à un courtier, il faudra également prendre en compte ses honoraires, ce qui, là encore, peut alourdir le budget final. 

Attention au taux immobilier

Le rachat de prêt immobilier comporte une spécificité qu'il est essentiel de bien calculer pour éviter des frais non prévus : la variabilité du taux immobilier. Lorsque le crédit est à taux variable, il vaut mieux être pessimiste dans le calcul du coût global pour éviter toute mauvaise surprise. Il peut être judicieux de négocier un taux fixe avantageux. Mais dans le tous les cas, il est essentiel de prendre en compte l'évolution du marché immobilier dans ses calculs. Il est également bon à savoir que les intérêts sont en général calculés selon le reste du capital dû : une bonne façon de procéder à un rachat de crédit immobilier est donc d'attendre quelques années puis de négocier le rachat au moment où les taux sont au plus bas.